Grippe en Moselle – Une maison de retraite placée en confinement
Publié

Grippe en MoselleUne maison de retraite placée en confinement

VIC-SUR-SEILLE - Les pensionnaires de la maison de repos de Vic-sur-Seille, en Moselle, sont contraints à rester dans l'établissement en raison d'une épidémie de grippe.

Ladies walk along the hallway to their rooms following their Christmas eve dinner on December 24, 2014, at the St. Joseph retirement home in Nantes. AFP PHOTO/GEORGE GOBET / AFP PHOTO / GEORGES GOBET

Ladies walk along the hallway to their rooms following their Christmas eve dinner on December 24, 2014, at the St. Joseph retirement home in Nantes. AFP PHOTO/GEORGE GOBET / AFP PHOTO / GEORGES GOBET

AFP/Georges Gobet

Une soixantaine de résidents d'un établissement pour personnes âgées de Vic-sur-Seille est confinée depuis la mi-décembre pour contenir au maximum l'épidémie de grippe qui a déjà touché 42 des pensionnaires, a indiqué mardi la directrice ajointe de la maison de retraite. Ce confinement a été décidé «par l'établissement le 18 décembre, en lien avec les services de l'Agence régionale de Santé», a précisé Corinne Paris, confirmant une information de la presse régionale.

Depuis, seul un des 66 résidents a pu sortir, pour une consultation médicale «prévue de longue date». Le confinement devrait durer jusqu'au 1er janvier, «parce que les derniers cas de grippe datent de vendredi», a expliqué Mme Paris. Parmi les résidents touchés dans cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), certains ont été diagnostiqués du virus de la grippe A, a-t-elle ajouté.

Quelques membre du personnels ont également été contaminés, en dépit des mesures prises, port de masque et lavage des mains très répétés. Deux familles ont cependant pu entrer, «moyennant une protection particulière, c'est à dire une lotion hydroalcoolique et le port du masque». Certaines des personnes âgées qui résident à l'Ehpad Sainte-Marie avaient refusé le vaccin contre la grippe, qui n'est pas obligatoire, a expliqué Mme Paris. Les 13 régions de France métropolitaine sont touchées depuis mardi par l'épidémie de grippe.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion