Emploi au Luxembourg – Une manne potentielle de 22 000 travailleurs

Publié

Emploi au LuxembourgUne manne potentielle de 22 000 travailleurs

LUXEMBOURG - Peu de travailleurs à temps partiel pourraient prester plus d'heures. Par contre, le pays compte une potentielle main-d’œuvre supplémentaire élevée.

Le Luxembourg compte de nombreux inactifs qui pourraient potentiellement travailler.

Le Luxembourg compte de nombreux inactifs qui pourraient potentiellement travailler.

Au Luxembourg, 6 000 travailleurs à temps partiel se trouvent en situation de sous-emploi, révèle un rapport publié jeudi par Eurostat. Ces personnes, qui représentent 13,2% des travailleurs à temps partiel, souhaitent accroître leur temps de travail et sont disponibles pour travailler davantage. Cette proportion est relativement peu élevée comparée à la moyenne européenne. Dans l'UE, 22,4% des travailleurs à temps partiel, soit 10 millions de personnes, se trouvent dans cette situation de sous-emploi.

Le Grand-Duché compte par contre une «potentielle main-d’œuvre supplémentaire» élevée. Cette catégorie de personnes concerne les inactifs qui pourraient travailler mais qui n'ont pas d'emploi. Au Luxembourg, ils représentent 7,8% de la population active, soit 22 000 personnes. Parmi eux, 14 000 sont disponibles mais ne recherchent pas d'emploi et 8 000 recherchent un emploi mais ne sont pas immédiatement disponibles, par exemple les étudiants qui recherchent un job à commencer une fois leur diplôme obtenu.

Au niveau européen, seules l'Italie et la Croatie comptent une manne potentielle de travailleurs supplémentaires plus importante que celle du Luxembourg.

(jd/L'essentiel)

Données de l'étude

L'étude concerne la population âgée de 15 à 74 ans dans l'Union européenne. Elle se base sur des données de 2015.

Ton opinion