En Ukraine – Une mannequin en chaise roulante brise les tabous
Publié

En UkraineUne mannequin en chaise roulante brise les tabous

Quand Alexandra Koutas a été choisie pour défiler à la récente Fashion Week de Kiev, cela a été une victoire pour tous les handicapés d'Ukraine.

Alexandra Koutas est aussi devenue la conseillère du maire de sa ville natale.

Alexandra Koutas est aussi devenue la conseillère du maire de sa ville natale.

AFP

Du haut d'un trône en bois porté par quatre hommes, Alexandra Koutas a salué l'assistance d'un geste souverain, devenant ainsi la première mannequin à défiler en Ukraine pour un événement aussi médiatisé. «J'avais envie de défiler pour montrer qu'une fille dans une chaise roulante peut être perçue comme une professionnelle de grande classe», explique-t-elle. La jeune fille de 23 ans, aux longs cheveux bruns et au sourire langoureux, assure avoir toujours rêvé d'être modèle.

Pendant plusieurs années, elle a envoyé des lettres à des agences de mannequin, qui ont toutes refusé poliment sa candidature. «Ils m'ont dit que j'étais très jolie mais qu'ils ne savaient pas comment ils pouvaient me représenter, car le marché n'est toujours pas mûr pour ça». Née à Dnipro, l'ancienne Dniepropetrovsk proche de l'Est rebelle de l'Ukraine, Alexandra Koutas est dans un fauteuil roulant en raison d'une paralysie cérébrale à la naissance. Elle est allée dans une école ordinaire. Pas d'escaliers mécaniques, ni de rampes: pour qu'elle puisse assister aux cours, son père et son grand-père la portaient en haut des escaliers.

«Oui, c'était difficile, mais dans notre pays, tout est généralement plus difficile quand on est une personne dont la mobilité physique est limitée», dénonce Alexandra Koutas. Aujourd'hui, Alexandra Koutas est devenue une mannequin en vogue en Ukraine, alors que les personnes handicapées ont longtemps été discriminées, voire cachées parfois pendant l'époque soviétique.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion