Chine: Une montagne s’effondre sur une mine, faisant dix morts

Publié

ChineUne montagne s’effondre sur une mine, faisant dix morts

L’effondrement d’un pan de montagne, samedi, sur le site d’une mine de charbon en Chine a fait 10 morts et sept blessés, a annoncé la télévision publique CCTV.

Des secouristes dans la province du Gansu, après un glissement de terrain le 16 juillet. (Photo d’illustration)

Des secouristes dans la province du Gansu, après un glissement de terrain le 16 juillet. (Photo d’illustration)

AFP

L’incident s’est produit vers 11h15 locales (03h15 GMT) sur le territoire de la ville de Baiyin, dans la province du Gansu (nord-ouest), a indiqué la chaîne, en précisant que les opérations de secours étaient désormais terminées.

Du personnel se déplaçait sur le site minier «lorsque s’est produit l’effondrement d’un flanc de montagne attenant à la mine», qui a «enseveli ces employés ainsi que des véhicules», a expliqué la chaîne CCTV. Au total, 17 personnes étaient prises au piège.

Selon le bilan final établi samedi soir après la découverte d’un dernier corps, «10 personnes sont mortes et sept ont été légèrement blessées», selon la télévision publique, qui cite les autorités locales. «Une enquête est en cours (pour déterminer les causes) de l’accident», a-t-elle précisé.

Amélioration de la sécurité

La sécurité des mines s’est améliorée au cours des dernières décennies en Chine, tout comme la médiatisation des accidents, dont beaucoup étaient autrefois passés sous silence. Mais des accidents surviennent encore régulièrement, en raison du danger inhérent au secteur et de l’application parfois aléatoire des consignes de sécurité, notamment sur les sites les plus rudimentaires.

En septembre dernier, 19 mineurs bloqués sous terre après l’effondrement d’une mine de charbon dans la province du Qinghai (nord-ouest) ont été retrouvés morts après de longues recherches. Début 2021, 11 mineurs d’un groupe de 22 avaient été secourus dans une mine effondrée de la province du Shandong (est), après avoir passé deux semaines bloqués à des centaines de mètres sous terre.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires