Au Luxembourg – Une nouvelle étape commence pour l'Uni

Publié

Au LuxembourgUne nouvelle étape commence pour l'Uni

LUXEMBOURG - Le directeur de l'Université de Luxembourg, Rainer Klump, a présenté jeudi un plan ambitieux pour les dix prochaines années.

Rainer Klump, le directeur de l'Uni, a présenté le plan des dix prochaines années.

Rainer Klump, le directeur de l'Uni, a présenté le plan des dix prochaines années.

L'essentiel

Treize ans après sa création, l'Université de Luxembourg fait face à des nouveaux défis. «Une nouvelle étape a commencé pour nous maintenant», lance Rainer Klump. Le directeur de l'université a présenté jeudi ses plans pour les prochains dix ans lors d'une conférence de presse. Son premier but est de faire rentrer l'université dans le top 10 mondial des meilleures universités de moins de 50 ans, puis de l'y maintenir. «Nous sommes tout en haut du classement dans certains secteurs», dit-il. Globalement, l'université occupe actuellement la 14e place du classement mondial des universités, le «Times Higher Education Ranking».

La réalisation de ces objectifs se fera par le biais de trois piliers principaux. L'un d'eux est la spécialisation dans le domaine digital. Le Big Data et la Cyber Security sont deux sciences dans lesquelles l’université veut exceller dans les années à venir. «Nous sommes une université moderne et dynamique, et la digitalisation est un des principaux thèmes du XXIe siècle», signale le directeur.

Le multiculturalisme reste un atout majeur

Le deuxième pilier reste le multilinguisme et l'internationalité, deux points qui caractérisent l'université depuis ses débuts. «Nous nous distinguons par notre ouverture et par le nombre de nationalités présentes», explique Rainer Klump. Il est primordial de continuer à travailler avec des partenaires scientifiques d'Europe et du monde entier. Des collaborations prestigieuses ont déjà eu lieu avec le MIT, aux États-Unis, et l'université Fudan, à Shanghai. Accueillir et former des étudiants étrangers est également un important symbole de marque.

Le troisième pilier est l'enracinement au Luxembourg. L'université doit aussi se focaliser sur le Grand-Duché, malgré son orientation internationale. La collaboration avec l'industrie sera renforcée grâce au nouveau «Luxembourg Centre of Logistics». La mise à jour de l'histoire nationale et la vérification du système d'éducation sont également des tâches importantes, dixit Rainer Klump.

(Henning Jochum/L'essentiel)

Ton opinion