2e phase des travaux – Une nouvelle étape passée pour la LGV Est
Publié

2e phase des travauxUne nouvelle étape passée pour la LGV Est

Le premier marché d'équipement ferroviaire de la deuxième phase de la ligne LGV Est européenne a été attribué à un groupement de sociétés pour 180 millions d'euros.

Ce groupement est constitué des sociétés ETF, Setec Ferroviaire, Setec International pour un montant de 180 millions d'euros, indique lundi Réseau Ferré de France (RFF). Il s'agit d'un marché de conception-construction relatif à la pose de la voie et des installations caténaires dont la durée totale est estimée à 46 mois.

Les travaux proprement dits, de pose de voie, commenceront mi-2013, selon un communiqué. Les travaux de génie civil de la LGV Est européenne, préalables à la pose des équipements ferroviaires, se poursuivent actuellement sur l'ensemble du tracé, indique RFF qui possède et gère le réseau.

2 milliards pour la 2e phase, 40 millions pour le Luxembourg

La première phase de la LGV Est, qui relie Paris à Baudrecourt (Moselle), a été inaugurée en 2007 et a permis de réduire le temps de parcours entre Paris et Strasbourg, de 4 heures à 2 heures 20 minutes. La réalisation actuelle des 106 kilomètres de la deuxième phase, entre Beaudrecourt et Vendenheim (Bas-Rhin), mettra les deux villes à 1 heure 50 minutes l'une de l'autre. Sa mise en service est prévue en 2017.

Son coût s'élève à 2 milliards d'euros, financé dans le cadre d'une convention signée le 1er septembre 2009 qui associe l'État, seize collectivités territoriales, l'Union européenne et le Grand-Duché de Luxembourg. Ce dernier participe à hauteur de 40 millions d'euros (2%). À terme, la ligne reliera à grande vitesse Paris à Bratislava et Budapest.

JV/L'essentiel Online avec AFP

Ton opinion