L'avis du Collège médical – «Une obligation vaccinale pour les plus de 18 ans»
Publié

L'avis du Collège médical«Une obligation vaccinale pour les plus de 18 ans»

LUXEMBOURG - Le Collège médical estime que le gouvernement ne va pas assez loin en introduisant la vaccination contre le Covid obligatoire pour les plus de 50 ans.

L'obligation vaccinale pour les plus de 18 ans et les soignants fait son chemin.

L'obligation vaccinale pour les plus de 18 ans et les soignants fait son chemin.

Editpress

Le Luxembourg se prépare à introduire l'obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les plus de 50 ans et les soignants. Une question «tranchée» par les experts scientifiques, a justifié Xavier Bettel à la Chambre des députés. En attendant des avancées en ce sens sur le plan législatif, le débat se poursuit au sein de la société. Tandis que les opposants à cette décision font entendre leur voix, d'autres estiment qu'elle ne va pas assez loin.

C'est notamment le cas du Collège médical qui milite pour «la vaccination obligatoire universelle». «L'obligation vaccinale universelle pour les personnes de plus de 18 ans se motive pour des raisons d'équité, de solidarité et de cohésion sociale», justifient les représentants élus des médecins, médecins-dentistes et pharmaciens, dans un communiqué diffusé jeudi.

«Les moins de 50 ans sont les plus actifs»

S'ils disent «saluer» l'avis des docteurs Arendt, Muller, Schockmel, Staub et Wilmes, nommés pour conseiller le gouvernement sur ce sujet, ils estiment que l'obligation limitée au secteur de la santé et aux personnes de plus de 50 ans est «discutable sur le plan tant scientifique que sociétal».

Pour le Collège médical, qui a été consulté et a rendu un avis au ministère de la Santé et à la Chambre des députés, les personnes de moins de 50 ans «sont les plus actives dans notre société, les plus mobiles avec le plus de contacts sociaux et donc les premiers susceptibles d'être infectés et de transmettre le virus». Qui plus est, de plus en plus de personnes quadragénaires, voire trentenaires, sont hospitalisées en raison d'une infection au Covid-19. Les médecins s'inquiètent également d'un «clivage sociétal injuste».

«Incompréhensible»

En plus de rappeler les désaccords plus ou moins prononcés au niveau politique, le Collège médical considère comme «ultra-délicate» la tâche du ministère de la Justice d'élaborer un texte de loi satisfaisant. Le projet de loi doit être voté dans les trois prochains mois, selon le calendrier prévu.

Rappelons que la ministre de la Santé Paulette Lenert s'est montrée prudente sur l'obligation vaccinale. La Patiente Vertriedung, l’association qui défend les intérêt des patients, a été jusqu'à se prononcer contre. Une prise de position «incompréhensible» pour le Collège médical.

Les cinq experts nommés par le gouvernement avaient estimé que l'introduction de la vaccination obligatoire pour les plus de 50 ans et les soignants permettrait «d’éviter une surcharge du système de santé» pour «un retour à une situation sanitaire normale» et «la fin d’une menace majeure pour la santé publique». 75% des patients hospitalisés et 98,5% des personnes décédées du Covid-19 avaient plus de 50 ans, ont-ils avancé.

(th/L'essentiel)

Ton opinion