Changement à la bibliothèque – Une page se tourne à Differdange

Publié

Changement à la bibliothèqueUne page se tourne à Differdange

DIFFERDANGE - Finies les fiches en carton à remplir à la main. La bibliothèque de Differdange adopte (enfin) à partir de lundi un système informatisé.

Terminées les fiches cartonnées à remplir à la main et les bacs pleins de cartes: à partir de lundi, la bibliothèque de Differdange adoptera un système informatisé pour le prêt de tous les documents. La nouvelle peut paraître anachronique, mais l'informatisation «est le fruit d'un travail entamé depuis de nombreuses années», explique Fio Spada, la responsable de l'établissement situé au rez-de-chaussée du Aalt Stadhaus.

En 2009, une loi sur les bibliothèque publiques a imposé une série de conditions à tous les établissements. La bibliothèque de Differdange «les remplissait alors presque toutes», comme les horaires d'ouvertures, le nombre d'ouvrages en rayon et un choix dans les trois langues officielles du pays. Mais il restait à numériser les documents pour les intégrer dans Aleph, le système informatique géré par le réseau national.

2200 utilisateurs actifs

«C'était un travail de titan», raconte Fio Spada. La bibliothèque compte environ 40 000 livres, bandes dessinées et DVD, «majoritairement en allemand». Il a fallu les enregistrer un par un dans le système et leur coller des codes-barre. Le travail s'est encore compliqué quand les employés se sont rendus compte que les étiquettes devenaient très rapidement illisibles à cause de la colle du film protecteur. «Il a tout simplement fallu recommencer, alors qu'on avait presque terminé». De plus, le personnel s'est concentré pendant plusieurs mois, fin 2013-début 2014, pour organiser le déménagement de la rue Michel-Rodange au Aalt Stadhaus.

Aujourd'hui, les quelques 2 200 utilisateurs peuvent déjà consulter le catalogue en ligne. À partir de lundi, ils se verront remettre à partir de lundi une carte magnétique, qui permettra d'emprunter des livres plus rapidement. La bibliothèque de Differdange entrera alors pleinement dans l'ère numérique, quelques mois après celles de Dudelange et Esch-sur-Alzette. «Maintenant, on croise les doigts pour qu'il n'y ait pas trop de bugs informatiques», sourit Fio Spada.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion