Politique en France – Une pétition UMP contre le vote des étrangers

Publié

Politique en FranceUne pétition UMP contre le vote des étrangers

Le parti d'opposition français a décidé mercredi le lancement d'une pétition nationale contre le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales.

Pour Jean-François Copé, le droit de vote des étrangers «constitue vraiment une perspective extrêmement inquiétante pour la cohésion nationale».

Pour Jean-François Copé, le droit de vote des étrangers «constitue vraiment une perspective extrêmement inquiétante pour la cohésion nationale».

AFP

Il a indiqué que son parti allait lancer «une pétition nationale», «sur l'ensemble du territoire», «afin d'en appeler les Françaises et les Français à faire connaître directement (...) leur opposition à l'introduction» de cette mesure, une promesse de campagne de François Hollande confirmée le matin même par Jean-Marc Ayrault. Le député-maire de Meaux a précisé que cette proposition avait été émise par plusieurs membres du bureau politique (exécutif de l'UMP), «en particulier Damien Meslot», député proche de Xavier Bertrand. Elle a été acceptée à l'unanimité, a-t-on précisé à l'UMP.

«Cette démarche de notre part est une manière aussi de rappeler qu'il y a un parcours d'intégration à accomplir, que chacun de celles et ceux qui sont étrangers non communautaires sur notre territoire peuvent engager un processus de naturalisation et ainsi d'accession à la nationalité française et dès lors à l'ensemble des droits et devoirs afférents», a insisté M. Copé.

Ce dernier - qui a réitéré son exigence d'un «référendum» sur cette question si le gouvernement décide bel et bien de légiférer «car il est capital que le peuple français se prononce» - «souhaite que l'ensemble des Françaises et des Français entendent l'appel qu'(il) leur lance au nom de l'ensemble de (ses) amis de l'UMP afin qu'ils signent nombreux cette pétition». Ce droit de vote «constitue vraiment une perspective extrêmement inquiétante pour la cohésion nationale», a ajouté M. Copé

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion