Artiste luxembourgeois: Une photo d'Edward Steichen sera-t-elle la plus chère jamais vendue?

Publié

Artiste luxembourgeois Une photo d'Edward Steichen sera-t-elle la plus chère jamais vendue?

LUXEMBOURG/NEW YORK – «Le Flatiron» pourrait s'échanger pour plus 12 millions de dollars, lors d'une vente aux enchères de Christie's, organisée ce mardi et ce mercredi.

par
Olivier Loyens
Seulement trois tirages de l'image existent, dont deux font partie de la collection du Metropolitan Museum of Art de New York.

Seulement trois tirages de l'image existent, dont deux font partie de la collection du Metropolitan Museum of Art de New York.

Wikipedia

«Ce serait une belle reconnaissance pour lui et le Luxembourg», souligne Anke Reitz, conservatrice des collections d’Edward Steichen pour le Centre national d’audiovisuel du Luxembourg. La photographie «Le Flatiron» (prise en 1904 et imprimée en 1905) de l'artiste luxembourgeois (1879-1973) pourrait ainsi devenir la plus chère au monde, lors d'une vente aux enchères de Christie's à New York (États-Unis), prévue ce mardi et ce mercredi, estime The Art Newspaper. Elle dépasserait ainsi le record établi par Le Violon d'Ingres (1924) de Man Ray, qui a été achetée en mai dernier 12,4 millions de dollars (idem en euros).

Le cliché d'Edward Steichen, né à Bivange, fait partie de la collection d'art du cofondateur de Microsoft, Paul Allen. Elle représente le Flatiron, un immeuble emblématique new-yorkais. Construit en 1902 selon un plan triangulaire, il est l'un des plus hauts gratte-ciel de Manhattan (87 mètres de hauteur).

Edward Steichen photographié en 1901.

Edward Steichen photographié en 1901.

Wikipedia

Pourquoi la cote de la photographie est-elle si élevée? D'abord par sa rareté, puisque seulement trois tirages de l'image existent. En outre, «elle montre le bâtiment d'une manière inhabituelle, avec un angle spécial et un vrai travail sur la lumière et l'atmosphère (feuilles d'arbres), analyse Anke Reitz. Nous sommes dans une approche romantique/poétique». À ce titre, l'œuvre est considérée comme «un signe avant-coureur des possibilités artistiques du média», écrit The Art Newspaper.

À noter que «The Pond-Moonlight», une autre photographie d'Edward Steichen, était devenue en 2006 la plus chère du monde. Elle avait ainsi été vendue 2 928 000 dollars chez Sotheby's à New York, un record à l'époque.

De son vivant, Edward Steichen, qui a immigré aux États-Unis avec ses parents à l'âge de deux ans, s'était notamment illustré pour avoir créé «The Family of Man» en 1955. Il s'agissait d'une grande exposition au musée d'Art moderne de New York, présentant plus de 500 photos de 273 photographes, illustrant la vie, l'amour et la mort dans 68 pays. L'exposition a attiré plus de neuf millions de visiteurs, et, comme le souhaitait l'artiste, a été donnée au Luxembourg pour être l'objet d'une exposition permanente au château de Clervaux. Cette exposition est aujourd'hui inscrite au patrimoine culturel de l'UNESCO.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

1 commentaire