Chantier au Luxembourg – Une plongée au coeur du Royal-Hamilius
Publié

Chantier au LuxembourgUne plongée au cœur du Royal-Hamilius

LUXEMBOURG - Le terrassement fini, le Royal-Hamilius pousse en hauteur. «L'essentiel» vous emmène faire le tour du propriétaire.

www.christian-aschman.com

www.christian-aschman.com

Christian Aschman

À 32 mètres sous terre, au cœur de la capitale, les ouvriers travaillent déjà sur les installations techniques du Royal-Hamilius. On y accède en empruntant l'escalier couvert de graffitis qui jadis desservait le parking. Actuellement, le chantier tourne au ralenti, en attendant le redoux prévu pour dimanche. «Environ 120 ouvriers sont sur le site par jour, mais quand nous tournerons à plein, ils seront 250», détaille Jean-Philippe Minni, l'un des deux directeurs de travaux.

Le terrassement débuté en septembre 2015 est désormais entièrement terminé. Et du côté situé vers la Grande-Rue, le bâtiment du futur centre commercial a déjà poussé sur plusieurs étages. Le chantier étant organisé en une vague, les bâtiments abritant les logements et bureaux suivront. Le but étant de pouvoir ouvrir le parking et le centre commercial au printemps 2018, et le reste au fur et à mesure jusqu'à l'été 2019.

Sur le chantier, tout est consciencieusement millimétré. «Nous avons dû faire un phasage sur le fil du rasoir avec la Ville de Luxembourg, qui exécute des travaux sur chantier, illustre Jean-Philippe Minni. Nous avons une personne dédiée uniquement au planning des livraisons. Si un livreur arrive hors de son créneau horaire, il doit faire demi-tour». Il a fallu aussi sécuriser le fameux bâtiment 49, celui qui n'a pas été démoli car il est encore occupé, ou encore pousser un tunnel de 30 mètres sous le Boulevard Royal, le tout en assurant à tout moment la sécurité des ouvriers.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Ton opinion