Grève des enseignants – «Une procédure légale n'est pas possible»

Publié

Grève des enseignants«Une procédure légale n'est pas possible»

LUXEMBOURG - Le gouvernement a annoncé mercredi que la menace de grève formulée par les syndicats enseignants n'était pas valable avant qu'une nouvelle réunion de conciliation n'ait lieu.

Il n'y a toujours pas de point d'entente entre les syndicats d'enseignants APESS et SEW-OGBL, et le ministère de l’Éducation nationale. Après la menace des syndicats de lancer une nouvelle grève générale contre la réforme du fondamental, le gouvernement a précisé mercredi que, selon la loi, «seul le syndicat nationalement représentatif est habilité à lancer une telle procédure pour autant qu’il s’agit d’un litige généralisé». À savoir le SNE-CGFP, syndicat qui a déjà donné son aval.

Dans le cas où les syndicats voudraient donc remettre en cause les accords déjà signés entre la CGFP et le ministère, «une procédure légale n'est pas possible», ajoute le ministère. Les syndicats avaient demandé une renégociation de plusieurs points de la réforme.

Le gouvernement a répondu mercredi par un nouvel appel aux «deux syndicats qui disposent d’une certaine représentativité sectorielle» à un accord sur la réforme, le 26 juin prochain en commission de conciliation. En cas d'échec des négociations, les syndicats auraient alors toute latitude à lancer une nouvelle grève, qui pourrait, à nouveau, réunir plus de 5 000 manifestants.

(L'essentiel Online)

Ton opinion