En Belgique – Une pub choque dans les régions inondées cet été

Publié

En BelgiqueUne pub choque dans les régions inondées cet été

Au moins deux plaintes ont été déposées en Wallonie contre une affiche publicitaire de la compagnie aérienne Brussels Airlines, qui montre un enfant la tête sous l'eau.

Au moins deux plaintes ont été déposées en Wallonie contre une affiche publicitaire de la compagnie aérienne Brussels Airlines, rapporte l'agence de presse belge Belga. L’affiche en question montre un enfant la tête sous l’eau qui retient sa respiration, accompagné du slogan «Allez, on tient bon. Et si vous réserviez déjà pour après?». Problème: la publicité a été diffusée dans des régions sinistrées par les intempéries de la mi-juillet 2021, qui ont coûté la vie à plus de 30 personnes et privent encore nombre de sinistrés de leur domicile.

«Cette campagne publicitaire est choquante à plus d’un titre, car elle impose à la vue de toutes et de tous un non-respect des populations que des réalités inattendues comme les inondations historiques de juillet mettent dans des situations très inconfortables», estiment ce vendredi dans un communiqué commun Christine Mahy du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté et Pierre Ozer, chargé de recherche en climatologie et gestion des risques naturels à l’ULiège. «C’est d’une cruauté sans nom et d’un extrême irrespect envers de nombreuses personnes épuisées, qui pour certaines ont basculé dans la précarité, suite aux différentes crises récentes».

La compagnie a réagi vendredi soir, en assurant qu'elle se sentait «très concernée» par la situation précaire des victimes des inondations en Belgique à la mi-juillet. «Les deux dernières années ont été une période longue et difficile pour presque tous les Belges, avec peu de moments positifs, explique Brussels Airlines. Avec cette campagne, nous avons voulu faire passer un message positif et encourageant à la société dans toute la Belgique». La photo utilisée pour cette publicité représente un enfant dans une piscine, «activité typique des vacances», tandis que le texte d’accompagnement fait référence «à la persévérance et à la résilience dont notre pays a fait preuve », conclut-elle.

(L'essentiel)

Ton opinion