Trop provoquante – Une publicité pour les jeans interdite

Publié

Trop provoquanteUne publicité pour les jeans interdite

La dernière campagne Calvin Klein fait des vagues au pays des kangourous. Les associations féministes n'hésitent pas à parler d'incitation au viol.

La limite est parfois difficile à trouver dans les campagnes publicitaires. (dr)

La limite est parfois difficile à trouver dans les campagnes publicitaires. (dr)

L'affiche qui crée la polémique en Australie met en scène la nouvelle égérie de la marque, le mannequin néerlandais Lara Stone, en compagnie de trois hommes. Pendant que l'un lui tire les cheveux, l'autre se penche vers elle. Le dernier homme est assis par terre, et semble plutôt désintéressé.

Les associations féministes n'ont pas manqué de réagir. Elles y voient une incitation au viol et déplorent que la marque donne une si mauvaise image de la sexualité, en montrant des hommes brutaux et une femme qui leur semble soumise.

Une campagne qui soulève un problème de fond : où se situe la limite des clichés de mode?

L'essentiel Online avec cam

Ton opinion