Afrique du Sud – Une reine de beauté accusée de racisme

Publié

Afrique du SudUne reine de beauté accusée de racisme

Une Miss a provoqué le malaise en portant des gants pour distribuer des vivres à des enfants noirs séropositifs.

Demi-Leigh Nel-Peters a dû affronter une polémique.

Demi-Leigh Nel-Peters a dû affronter une polémique.

DR

Elle pensait réaliser une bonne action, mais elle s'est retrouvée au cœur d'une polémique. Demi-Leigh Nel-Peters, Miss Afrique du Sud, a participé à une distribution de nourriture en faveur d'orphelins noirs porteurs du virus du sida. Le fait qu'elle porte des gants en latex a semé le trouble. Des internautes ont imaginé qu'elle ne voulait pas toucher d'enfants de peur de s'infecter. D'autres ont traité la jeune femme blanche de raciste, accusation grave dans l'ex-pays de l'apartheid, où la majorité noire était privée de droits.

La miss s'est fendue d'une explication dans une vidéo sur Twitter: «Tous les bénévoles portaient des gants, parce qu'on nous a dit que c'était la chose à faire quand on travaille avec de la nourriture. Et nous en manipulions pour de jeunes enfants. Garantir l'hygiène était notre seule intention».

La jeune femme de 22 ans s'est dite déçue que son objectif, à savoir servir un repas complet et chaud à 300 gamins, soit passé inaperçu. «Je ne peux que m'excuser si j'ai offensé quelqu'un», a-t-elle ajouté. Des excuses qui n'ont pas convaincu tout le monde, puisque les twittos ont tourné en dérision son explication. Certains ont publié des photos d'eux portant des gants en train de lire un livre ou de pianoter sur un ordinateur. Pas susceptible, Demi-Leigh a convié les internautes à l'accompagner à sa prochaine distribution de nourriture via Twitter.

(L'essentiel/and)

Ton opinion