Covid au Luxembourg – Une rentrée scolaire allégée et sur mesure
Publié

Covid au LuxembourgUne rentrée scolaire allégée et sur mesure

LUXEMBOURG - Claude Meisch, le ministre de l'Éducation nationale, et Paulette Lenert, la ministre de la Santé, ont dévoilé ce jeudi le protocole sanitaire pour la rentrée.

S'appuyant sur l'avancée de la vaccination (87% des enseignants, la moitié des élèves de plus de douze ans), les ministres de l'Éducation nationale Claude Meisch et de la Santé Paulette Lenert ont officialisé ce jeudi l'allègement des mesures sanitaires à l'école pour la rentrée, dès le cycle 2. Objectif affiché: «Donner un minimum de chances au virus et un maximum à l'éducation».

Port du masque adapté

C'était attendu, la fin du port du masque en classe au fondamental comme au secondaire, s'il n'y a aucun cas positif, est actée. Il restera obligatoire lors des déplacements et des transports scolaires. Il redeviendra obligatoire dès qu'il y a un ou deux cas dans la classe ou plus, jusqu'à une chaîne d'infection.

Quarantaines sur mesure

Les élèves vaccinés ou rétablis ne sont plus soumis aux mesures de quarantaine. Pour les autres, dès un ou deux cas positifs dans la classe, la quarantaine sera de mise avec des autorisations de sortie pour fréquenter l'école via le dépistage.

Testing hebdomadaire renforcé

Les élèves du fondamental feront deux autotests par semaine à l'école, ceux du secondaire deux par semaine, un à l'école et un à la maison. Si les tests restent volontaires, Claude Meisch a assuré que plus de 90% des parents ont jusque-là autorisé le dépistage de leurs enfants. En cas de cluster, les équipes mobiles continueront à faire des tests PCR dans les écoles.

L'esprit du CovidCheck

S'il juge la mise en place du CovidCheck non adaptée à des activités quotidiennes comme l'école et impossible à concilier avec le principe d'obligation scolaire et du droit à l'éducation, Claude Meisch indique que l'esprit du CovidCheck s'appliquera dès qu'il y aura un cas où deux à l'école. Le ministre a précisé, que si la situation l'exigeait, il ne pouvait exclure une fermeture des écoles et un retour de l'école à la maison.

Cycle 1

Pour les plus petits, deux autotests par semaine sont prévus à la maison s'il n'y a pas de cas. Sinon, les règles actuelles s'appliquent (pas de masque, mise à l'écart, quarantaine).


Revivez la conférence de presse, minute par minute:

14h53 Ce live s'achève. Merci de l'avoir suivi avec nous!

14h46

Les tests pour les élèves seront gratuits.

14h45

Les autotests, le maillon faible du dispositif? Pas pour Paulette Lenert, qui indique avoir confiance en ces tests. «Ils sont bons mais il ne faut pas tricher», note-t-elle.

14h42

Pourra-t-on faire vacciner les élèves à l'école? Les mineurs ne pourront pas l'être sans l'accord des parents. Paulette Lenert indique qu'un groupe de travail planche sur le sujet. «Nous aurons un paquet bien ficelé à l'automne», ajoute la ministre.

14h32
Place aux questions de la presse. Dans le cycle 1, les élèves ne peuvent pas se tester soi-même. Avec un cas positif, les autres élèves pourront venir à l'école, à l'exception de l'élève infecté qui sera placé à l'isolement.

14h30

Tous ceux qui ont l'impression d'être malades doivent aller voir un médecin, dit la ministre.

14h29

Les tests ont une durée de validité de 48h. Ils permettront aux enfants de participer en dehors de l'école à des activités sous le régime CovidCheck, note Paulette Lenert.

14h26

La ministre se félicite du taux «très élevé» de vaccination dans l'enseignement. «C'est la meilleure protection possible contre le virus», souligne-t-elle.

14h25

La ministre de la Santé Paulette Lenert s'exprime à son tour.

14h24

Le ministre est déterminé à ce que les écoles puissent rester ouvertes «le plus longtemps possible».

14h22

Toutes les activités parascolaires pourront avoir lieu.

14h17

Pourquoi ne pas placer l'école sous le régime CovidCheck? Le ministre de l'Éducation nationale estime que ce n'est pas adapté car l'école est une activité quotidienne. De plus, il estime qu'un élève ne peut pas être privé de son droit à l'éducation. L'idée du CovidCheck est en revanche appliquée quand le virus est présent dans une classe.

14h15

Vacciner et tester dans les écoles et les structures d'accueil est une clé pour revenir à la normalité, estime Claude Meisch.

14h12

Dans l'enseignement secondaire, les élèves devront effectuer une fois par semaine un test certifié à l'école et un test rapide à domicile. Si le virus circule dans une classe, le nombre de tests réalisés sera plus important.

Les élèves de plus de 12 ans non vaccinés et qui ne veulent pas se faire tester ne pourront pas revenir à l'école et seront placés en quarantaine.

14h09

À la rentrée, les élèves assis en classe pourront enlever le masque, comme c'était déjà le cas dans la cour. S'il y a un cas positif, alors tous les élèves devront porter le masque.

Dans les maisons relais, si une activité regroupe au moins 10 enfants, le port du masque est requis.

14h05

Trois objectifs ont été fixés pour le concept sanitaire pour la rentrée. Des possibilités doivent être trouvées pour enlever le masque, garantir le plus de cours en présentiel et protéger la communauté scolaire pour empêcher la circulation du virus.

14h03

Le ministre indique que près de 90% des enseignants et 55% des élèves de 12-18 ans sont vaccinés contre le virus.

55% pour les 12-18 ans.

14h

Le ministre de l'Éducation nationale Claude Meisch prend la parole. Il salue la capacité d'adaptation des parents et des enfants par rapport au virus.

13h56 Bienvenue à tous dans ce live!

(nm/ol/L'essentiel)

Ton opinion