Evanescence et Within Temptation: Une symphonie metal très bien orchestrée a secoué la Rockhal

Publié

Evanescence et Within TemptationUne symphonie metal très bien orchestrée a secoué la Rockhal

ESCH-BELVAL – Deux ténors du metal étaient à l'honneur à la Rockhal, jeudi soir: Evanescence et Within Temptation.

par
Cedric Botzung
1 / 8
01.12 Le son d'Evanescence était puissant, dur comme de la pierre, avec des riffs parfois soutenus par des nappes électro.

01.12 Le son d'Evanescence était puissant, dur comme de la pierre, avec des riffs parfois soutenus par des nappes électro.

Carl Neyroud

Carl Neyroud

Carl Neyroud

La Rockhal s'est à nouveau muée en temple du metal, jeudi soir. Avec, comme souvent ces dernières semaines, une double affiche. D'un côté, Evanescence, poids lourd du metal américain, aux 23 millions d'albums vendus. De l'autre, la formation néerlandaise Within Temptation, valeur sûre de la scène metal symphonique. Leur point commun? Être emmenées par des chanteuses charismatiques: Amy Lee et Sharon den Adel.

La chanteuse d'Evanescence poussait haut sur «My Immortal», débutée au piano, comme «Far From Heaven». Ce morceau était extrait du dernier album, «The Bitter Truth», à l'instar de «Use My Voice», un titre engagé. Amy Lee était apparue en hauteur, telle une déesse metal sur «Broken Pieces Shine». Le son d'Evanescence était puissant, dur comme de la pierre («Made of Stone»), avec des riffs parfois soutenus par des nappes électro. Les Américains faisaient plaisir aux fans avec leurs hits «Going Under» ou «Bring Me To Life».

«Sanctus Espiritus» chantait Sharon den Adel sur le refrain de «Our Solemn Hour». Entourée de ses musiciens, la chanteuse était arrivée au cœur d'une scénographie opulente. Elle enchaînait les hymnes metal symphonique, («Faster», «Paradise»), élevant sa voix très haut. Les flammes jaillissaient sur «Stand My Ground», Sharon hissait le drapeau ukrainien sur «Raise Your Banner», le spectacle était total. Jeudi, deux déesses païennes ont enflammé le temple du metal.

Ton opinion

8 commentaires