Covid au Luxembourg – Une troisième dose de vaccin après deux ans?
Publié

Covid au LuxembourgUne troisième dose de vaccin après deux ans?

LUXEMBOURG - Mon vaccin anti-Covid me protège-t-il encore? Les inquiétudes sont réelles, le Pr Claude Muller, virologue, fait le point pour «L'essentiel».

Faut-il déjà prévoir un vaccin annuel comme pour la grippe? Pas nécessairement, selon le Pr Muller.

Faut-il déjà prévoir un vaccin annuel comme pour la grippe? Pas nécessairement, selon le Pr Muller.

AFP

Vaccinés depuis des mois, certains s'inquiètent... Face au variant Delta et à la rentrée qui se profile, sont-ils encore protégés par le vaccin reçu il y a des mois? «Il peut y avoir des différences entre les vaccins, mais la protection est quand même très robuste», assure le virologue Claude Muller, du Luxembourg Institute of Health (LIH). «Il n'est pas possible de donner un moment où il n'y a plus de protection», poursuit-il. D'autant qu'il faut différencier la protection contre une infection et celle contre une forme sévère, le but n° 1 de la vaccination.

«Les données en Israël évoquent 85 à 95% de protection contre les cas sévères», martèle le virologue, qui souligne un paradoxe: «Même si le risque de s'infecter est plus faible, il y a forcément plus de cas de vaccinés testés positifs dans une population très vaccinée».

Un vaccin annuel comme la grippe?

Si certains sont tentés de mesurer leur protection par un test sérologique, «le nombre d'anticorps n'est qu'une partie de l'immunité, insiste l'expert. L'immunité cellulaire joue aussi». Faut-il déjà prévoir un vaccin annuel comme pour la grippe? Pas nécessairement, selon le Pr Muller.

«Le vaccin contre la grippe est moins robuste et il y a toujours des variants qui émergent. Pour le Covid, les vaccins sont extrêmement robustes. Sans variant, il n'y aura pas besoin de revacciner tous les ans. Je m'attendrais à une troisième dose après deux ans en règle générale, ou après six à neuf mois en cas de réaction trop faible aux premières». Sachant que les personnes immunodéficientes la reçoivent déjà.


(L'essentiel/Nicolas Martin)

Ton opinion