En Belgique – Une voiture fonce dans un groupe de carnavaliers, au moins 6 morts

Publié

En Belgique Une voiture fonce dans un groupe de carnavaliers, au moins 6 morts

Un drame s'est produit tôt ce dimanche matin, vers 5h, au carnaval de Strépy-Bracquegnies, une section de la ville belge de La Louvière, située en Wallonie. La piste terroriste n'est pas privilégiée.

Belgian police officers perform road checks on January 27, 2021 at the Hensies border crossing between France and Belgium, as Belgium banned non-essential trips in and out of the country in a bid to curb the spread of highly contagious coronavirus variants. - The prohibition will run to March 1 and apply to land, sea and air travel but will not affect cross-border workers or those with overriding health or family reasons. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)

Un premier bilan faisait état de 4 morts, 12 blessés graves et une vingtaine de blessés plus légers.

AFP

Un drame s'est produit tôt ce dimanche matin, vers 5h, lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies, une section de la ville belge de La Louvière, située en Wallonie, rapporte la presse belge. Une voiture a foncé dans la foule et a fait au moins 6 morts, 10 blessés graves et 27 blessés légers. On ignore encore les circonstances de ce drame.

«C’est le carnage, indique un témoin. Après le choc, il y avait plus de vingt personnes au sol partout, sur la route et sur les trottoirs, sur une zone de 30 mètres. (...) On ne pouvait pas faire grand-chose sinon réconforter. Les gens étaient complètement désemparés. C’est une catastrophe».

L'animateur de Bel RTL Fabrice Collignon parle de son côté d'une scène qu'il n'aurait jamais cru voir dans sa vie. «On a entendu un bruit immense venir et la voiture est littéralement entrée dans le groupe de personnes. Elle a accéléré et le temps de se rendre compte qu'il se passait quelque chose, tout le monde était par terre, raconte-t-il. Les gens criaient. Y'avait de la musique et des sourires et trois secondes après, c'étaient des cris. C'était horrible».

La voiture était occupée par deux personnes qui ont été interpellées, a expliqué Damien Verheyen, substitut du parquet de Mons. Elles sont nées en 1988 et 1990 et sont originaires de la Louvière. Un juge d'instruction a été saisi du chef de meurtre. Une reconstitution va être réalisée afin d'établir le trajet exact du véhicule et déterminer le mobile de l'auteur ou des auteurs, précise Damien Verheyen. Dans l'état actuel de l'enquête, «la piste terroriste n'est pas privilégiée», a-t-il ajouté.

Le carnaval de Strépy-Bracquegnies devait commencer ce 20 mars et se poursuivre les 21 et 22 mars. Dimanche, tôt dans la matinée, on procédait au traditionnel «ramassage» des Gilles (le Gille est le personnage le plus célèbre du carnaval de Binche, en Belgique) au cours duquel les différentes sociétés se forment au fil du passage des participants de maison en maison.

(ol)

Ton opinion