Allemagne – Une voiture fonce sur la foule, un mort
Publié

AllemagneUne voiture fonce sur la foule, un mort

Une voiture a foncé sur des passants samedi après-midi dans le centre-ville de Heidelberg (sud de l'Allemagne), faisant au moins un mort et deux blessés.

Police officers stand around a car in front of a business building in Heidelberg, western Germany, where a man ploughed into pedestrians before beeing shot by the police on February 25, 2017. / AFP PHOTO / Thomas Lohnes

Police officers stand around a car in front of a business building in Heidelberg, western Germany, where a man ploughed into pedestrians before beeing shot by the police on February 25, 2017. / AFP PHOTO / Thomas Lohnes

AFP/Thomas Lohnes

«Un homme fonce sur un groupe de personnes, trois personnes blessées, le suspect arrêté et blessé par balle», a fait savoir la police de Mannheim, la ville voisine, sur son compte Twitter, sans dire s'il s'agissait d'un acte intentionnel ou d'un accident. Dans la soirée, un des trois blessés, un homme de 73 ans, a succombé à ses blessures.

«Nous continuons à enquêter. Dès que nous en saurons plus, nous informerons le public», a précisé un porte-parole de la police. Après l'incident, «le suspect est sorti du véhicule et s'est éloigné à pied, armé d'un couteau», ont par ailleurs expliqué dans un communiqué les services de police. Alerté par des témoins, une patrouille a pu localiser l'individu. Lors de l'interpellation les «fonctionnaires ont fait usage de leurs armes à feu». «Le suspect est grièvement blessé et se trouve à la clinique de Heidelberg», est-il ajouté.

La police a également publié sur son compte twitter une photo montrant des enquêteurs s'affairant autour d'une voiture de couleur sombre. Selon le quotidien populaire allemand Bild, l'homme souffrait de troubles psychiatriques. Les autorités n'ont elles donné aucune indication à ce sujet.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive en raison de la menace jihadiste pesant sur l'Allemagne, particulièrement depuis l'attentat au camion-bélier en décembre à Berlin (12 morts) revendiqué par le groupe État islamique. La mouvance jihadiste a connu ces deux dernières années un essor croissant dans le pays. Les services de renseignement intérieur estiment à environ 10 000 le nombre d'islamistes radicaux dans le pays dont 1 600 soupçonnés de liens avec le «terrorisme». Outre l'attaque au camion-bélier sur le marché de Noël de la capitale, l'EI a revendiqué en 2016 un meurtre à Hambourg, un attentat à la bombe (15 blessés) et une attaque à la hache (5 blessés).

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion