USA: les républicains se déchirent

Publié

USA: les républicains se déchirent

Englués dans une course où aucun favori ne se dégage, les candidats républicains se livrent une bataille à couteaux tirés.

John McCain, vainqueur des primaires du New Hampshire et à qui les sondages accordent une légère avance en Caroline du Sud, est la cible d’attaques insidieuses venant visiblement de son propre camp. Et il n’est pas le seul.

L’ancien gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, vainqueur des caucus républicains de l’Iowa et qui talonnerait M. McCain en Caroline du Sud, est également dans le collimateur d’au moins deux mystérieuses associations, «Victims Voice» (la voix des victimes) et «Club for Growth» (le club pour la croissance) qui ont dépensé plusieurs centaines de milliers de dollars pour diffuser des messages télévisés dénonçant son bilan et son programme.

Dans un des spots diffusés par «Victims Voice», la mère d’une jeune femme violée et assassinée par un homme libéré sur parole, quand M. Huckabee était gouverneur de l’Arkansas, affirme que «sans M. Huckabee» l’assassin de sa fille serait toujours en prison et sa fille toujours vivante.

Lors de la course à l’investiture républicaine de 2000, des adversaires anonymes de John McCain avaient mené une campagne diffamatoire contre le sénateur de l’Arizona, distribuant sans compter des tracts où on l’accusait notamment d’avoir engendré une enfant noire avec une autre femme que son épouse.

La campagne présidentielle de John McCain avait été stoppée brutalement en Caroline du Sud après cette affaire. Cette année, un groupe baptisé «Vietnam Veterans Against John McCain» (Les anciens combattants du Vietnam contre John McCain) inonde les journaux locaux de dépliants accusant - encore de façon diffamatoire - l’ancien prisonnier de guerre au Vietnam d’avoir collaboré avec ses geôliers nord-vietnamiens.

Ton opinion