Belgique – «Utiliser la voiture ou la conduire?»

Publié

Belgique«Utiliser la voiture ou la conduire?»

ARLON
- Un douanier a verbalisé une résidente belge qui a dû verser 3 100 euros alors que les papiers de sa voiture étaient en règle.

«Même si je peux prouver que le douanier avait tort, c'est beaucoup d'administratif pour rien».

«Même si je peux prouver que le douanier avait tort, c'est beaucoup d'administratif pour rien».

Editpress

Le 28 mai dernier, Sandrine Mertens* conduisait le véhicule de son mari aux alentours d'Arlon, où ils résident. «J'ai été arrêtée par un douanier qui m'a demandé les papiers du véhicule. Je roulais avec la voiture de mon mari, immatriculée au Luxembourg vu qu'il y travaille», explique la mère de famille de 44 ans qui n'utilise la voiture de son mari, plus grande que la sienne, que lorsqu'elle doit transporter des objets qui ne rentrent pas dans l'autre.

«Je lui ai présenté les papiers et l'attestation du fisc belge qui prouve que nous avons déclaré la voiture en Belgique. Mais le douanier a souligné que ce document permet "d'utiliser" et non de "rouler" le véhicule».

Pour le douanier, elle aurait le droit d'être seulement passagère dans la voiture de son mari, pas de la conduire. Sandrine Mertens a dû payer 3 100 euros, dont une amende et les taxes de circulation et de mise en circulation.

«C'est une somme énorme! Je suis allée au bureau de la TVA et ils m'ont confirmé que j'ai le droit d'utiliser le véhicule. On m'y a parlé de "délit de douanier". Je sais que je ne suis pas la seule à qui c'est arrivé, j'ai entendu des histoires similaires dans mon entourage. Mais, même si le douanier est en tort, j'ai payé et pour récupérer l'argent, cela va prendre du temps», conclut-elle, exaspérée.

Chloé Murat

* Le nom a été changé

Ton opinion