Transferts en cyclisme – Van Avermaet chez AG2R, Bardet chez Sunweb
Publié

Transferts en cyclismeVan Avermaet chez AG2R, Bardet chez Sunweb

Deux gros transferts cyclistes ont été annoncés lundi, avec une arrivée et un départ dans la formation française AG2R-La Mondiale.

Le champion olympique Greg Van Avermaet (au centre) retrouvera son ami Oliver Naesen chez AG2R.

Le champion olympique Greg Van Avermaet (au centre) retrouvera son ami Oliver Naesen chez AG2R.

AFP/Jeff Pachoud

Le champion olympique en titre, le Belge Greg Van Avermaet, va rejoindre pour les trois prochaines années l'équipe AG2R La Mondiale, a annoncé lundi la formation française. Cette équipe portera à partir de 2021 le nom de AG2R Citroën Team. Elle a également annoncé le recrutement du Suisse Michaël Schär, en provenance de la même équipe CCC.

«Je viens de passer dix belles années dans les structures de Jim Ochowicz et je me lance dans un nouveau challenge», a déclaré Van Avermaet, 35 ans. «La perspective de travailler avec mon ami Oliver Naesen, avec pour but de gagner des classiques, est particulièrement excitante. Mon but est toujours le même: remporter des courses comme le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix, des étapes du Tour de France ou porter le maillot jaune le plus longtemps possible», a-t-il poursuivi. Le Belge a remporté deux étape sur le Tour de France et surtout le titre olympique à Rio en 2016, puis Paris-Roubaix l'année suivante. Van Avermaet compte aussi à son palmarès des courses telles que Gand-Wevelgem et le GP E3 (en 2017), le Het Nieuwblad (2016 et 2017) et le GP de Montréal (2016 et 2019).

Romain Bardet quitte en revanche cette formation, pour rejoindre Sunweb. L'Auvergnat de 29 ans, professionnel depuis 2012, n'a connu jusqu'à présent que cette équipe. Jusqu'à monter à deux reprises sur le podium du Tour de France, 2e en 2016 et 3e en 2017. «Lors de l'examen des options en dehors de mon équipe actuelle, il était vraiment important pour moi de trouver une équipe qui travaille progressivement, impliquant les dernières technologies en matière d'équipement et d'autres domaines. Je voulais aussi une équipe avec une vision claire du sport et une équipe membre de MPCC (Mouvement pour un cyclisme crédible, en pointe sur l'antidopage)», a déclaré Bardet, deuxième du Mondial 2018 mais aux performances en stagnation l'an passé.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion