Vendredi noir en perspective pour les navetteurs belges
Publié

Vendredi noir en perspective pour les navetteurs belges

La Centrale générale des services publics a appelé mardi ses affiliés à débrayer une heure pour manifester contre le service minimum.

Alors que la grève des cheminots français vient de prendre fin, que celui des cheminots allemands bat son plein, c’est au tour des cheminots belges de s’y mettre. A l’appel de la Centrale générale des services publics (CGSP), la circulation ferroviaire sera sans doute perturbée toute la journée de vendredi sur l’ensemble du réseau national. Objet de la grève : la possible instauration d’un service minimum.

"Nous ne voulons pas prendre les navetteurs en otage mais ce n'est pas mal si c'est un petit peu le chaos, ainsi les gens verront quels sont les dangers d'un service minimum", a déclaré mardi le président de la CGSP-Cheminots, Jos Digneffe.

Jmh

Ton opinion