Elections au Rwanda – Vers un triomphe de Paul Kagame

Publié

Élections au RwandaVers un triomphe de Paul Kagame

Quatre jeunes du Luxembourg sont partis pour le Rwanda, où ils ont suivi l'élection présidentielle de lundi. Ils racontent leur voyage sur lessentiel.lu.

Le dépouillement va vite: la photo de Paul Kagame est cochée sur presque tous les bulletins de vote. (photo afp)

Le dépouillement va vite: la photo de Paul Kagame est cochée sur presque tous les bulletins de vote. (photo afp)

Les Rwandais étaient appelés, lundi, à élire leur président pour la deuxième fois depuis le génocide de 1994. Lors des premières élections organisées en 2003, Paul Kagame, l’actuel président et candidat à sa propre succession avait obtenu 95% des suffrages exprimés. Exempt de tout scrupule, le président s’apprête donc à gagner ces élections, une nouvelle fois sur un score soviétique.

Ces élections qui ont des allures de plébiscite contribuent à expliquer le peu d’intérêt que suscite la campagne au Pays des milles collines. Sans l’omniprésence des couleurs du Front Patriotique Rwandais (parti du président) dans les rues de Kigali, il serait difficile pour un touriste de croire que le pays est en période électorale.

C’est pourtant le cas comme nous le rappellent les énormes portraits du président sortant placés au quatre coin de la ville. Quant aux autres candidats, il est difficile de connaître ne serait-ce que leur nom (sans parler de leur programme) tant les moyens dont ils disposent sont faibles en comparaison avec ceux du parti au pouvoir.

Par ailleurs, certains candidats aux aspirations quelque peu obscures, accusés par le gouvernement de réveiller l’ethnicité, ont été empêché de se présenter et certains groupes de presse ne respectant pas, selon la version officielle, des critères audiovisuels standards ont été fermés.

Pourtant, faire passer Paul Kagame pour le vilain dictateur africain autoritaire et isolé dans son palais retranché serait réducteur.

Depuis la fin du génocide et l’arrivée à la présidence de Paul Kagame, le pays a été remis sur les rails alors qu’il semblait au bord du gouffre. Le Rwanda est devenu une réussite économique, voire un modèle de développement. L’autre grande réussite qui revient en partie au président est celle d’avoir su enterrer l’ethnicité qui gangrenait le pays jusqu’au génocide.

Par le biais de son plan d’unité et de réconciliation nationales, le président est parvenu à mettre de côté, du moins dans l’espace public, les revendications ethniques afin que les rwandais reconstruisent leur pays sous une seule ethnie ou plutôt une seule fierté celle d’être Rwandais.

lessentiel.lu avec Yassin Ciyow

Dans un fauteuil

Selon les premiers résultats partiels, basés sur le dépouillement des bulletins de vote dans 11 des 30 circonscriptions du pays, Paul Kagame recueillerait 92,9 % des suffrages.

Ton opinion