Tendance au Luxembourg – Vers une stabilisation des emplois dans la finance

Publié

Tendance au LuxembourgVers une stabilisation des emplois dans la finance

LUXEMBOURG - Les bons bilans à mi-2015 des banques au Grand-Duché devraient aussi se répercuter sur l’emploi.

À la fin du mois de juin dernier, les effectifs avaient déjà crû de 100 personnes.

À la fin du mois de juin dernier, les effectifs avaient déjà crû de 100 personnes.

Editpress

Ces trois dernières années, l’emploi dans les banques avait fondu de façon inquiétante. De 26 695 employés, il était passé à 25 785 personnes fin 2014. Si l’érosion se poursuit lentement, les banques occupant 25 669 salariés en juin 2015, elle est toutefois compensée par la création de nouveaux emplois parmi les professionnels du secteur financier (PSF). Cette tendance à la stabilisation des effectifs dans un secteur qui contribue très largement au produit intérieur brut du Luxembourg, à hauteur d’un tiers, s’explique par plusieurs facteurs.

D’une part, les grandes banques de la place financière ont annoncé des bilans intermédiaires très favorables cet été. Cela signifie un regain d’activité et donc des emplois à occuper à tous les niveaux. Parallèlement à la stabilisation des effectifs dans les banques, le nombre de salariés parmi les salariés des PSF progresse légèrement. À la fin du mois de juin dernier, les effectifs avaient déjà crû de 100 personnes.

D’ici quelques semaines, les statistiques du troisième trimestre sur le taux d’emploi dans la finance devraient confirmer cette embellie. Dans sa note de conjoncture, le Statec prévoit «une hausse de l’emploi dans le secteur financier dans son ensemble de près de 2%» à l’horizon de 2017/2018, pas avant. Les PSF autres que les banques progresseraient le mieux.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion