Grand Prix d'Azerbaïdjan: Verstappen triomphe, Leclerc a abandonné

Publié

Grand Prix d'Azerbaïdjan Verstappen triomphe, Leclerc a abandonné

Le pilote néerlandais a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan tandis que le Monégasque a été contraint à l'abandon au 20e des 51 tours de la course, au volant de sa Ferrari, dimanche après-midi.

Red Bull's Dutch driver Max Verstappen steers his car during the Formula One Azerbaijan Grand Prix at the Baku City Circuit in Baku on June 12, 2022. (Photo by NATALIA KOLESNIKOVA / AFP)

Max Verstappen prend le large au championnat.

AFP

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan dimanche dans les rues de Bakou, son cinquième succès de la saison et le 25e de sa carrière, et s'échappe au championnat du monde de Formule 1.

Verstappen a devancé le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull) et le Britannique George Russell (Mercedes). Le champion du monde en titre creuse son avance en tête du classement des pilotes, avec 31 points sur Pérez et 34 sur le Monégasque Charles Leclerc, parti en pole position mais contraint à l'abandon sur sa Ferrari avant la mi-course.

«La clé, ça a été la gestion des pneus»

«On avait un rythme incroyable aujourd'hui, il a fallu faire attention aux pneus. J'ai réussi à prendre les commandes et on a été un peu chanceux avec les abandons de Ferrari, mais on avait du rythme», a commenté Verstappen après la course. Parti en deuxième ligne derrière Pérez et Leclerc, Verstappen a patiemment construit sa victoire, en dépassant son équipier qui avait trop abîmé ses pneus en début de course, puis en assistant à distance à la casse du moteur de Leclerc au 20e des 51 tours du circuit urbain de Bakou.

«La clé, ça a été la gestion des pneus, c'est ce qu'il faut ici. Tous les week-ends sont différents, il faut être précis, ça se joue sur de petits détails en course», a ajouté Verstappen. Il va pouvoir s'envoler pour Montréal l'esprit serein pour le prochain Grand Prix, dans une semaine au Canada.

«Ça fait trois coups durs»

Leclerc a abandonné en raison d'un problème à son moteur, de la fumée s'échappant de sa monoplace dans l'une des longues lignes droites sur circuit d'un peu plus de six kilomètres de long dans les rues de Bakou. «Les mots sont difficiles à trouver. Ça fait mal, ça fait trois week-ends d'affilée, ça fait mal, très mal. Ça fait trois coups durs, mais la motivation est toujours là», a commenté Leclerc au micro de Canal Plus.

AFP

Leclerc a dû se contenter de la 4e place chez lui au GP de Monaco, et avait abandonné au GP d'Espagne à Barcelone, permettant à Max Verstappen (Red Bull) de reprendre la tête au classement des pilotes. Les deux Ferrari ont abandonné dimanche, puisque les freins arrière de l'Espagnol Carlos Sainz Jr ont cédé au 9e tour. Un coup dur pour la Scuderia au championnat du monde des pilotes et des constructeurs.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires