Formule 1 à Monza – Vettel a «démoralisé» la concurrence

Publié

Formule 1 à MonzaVettel a «démoralisé» la concurrence

L'Autrichien Helmut Marko, l'un des hommes forts de l'écurie Red Bull, a estimé que la victoire de son poulain Sebastian Vettel au Grand Prix de Monza recèle «tous les ingrédients pour démoraliser» les concurrents de l'Allemand.

«Il y a quelques jours, les médias italiens et britanniques prédisaient un Waterloo pour nous à Monza. Sa victoire, et comment il l'a décrochée, est comme une claque pour eux. Ce que nous avons vu contient tous les ingrédients pour démoraliser nos adversaires. Et c'est OK pour nous», a lancé Marko. «Monza était une course importante à remporter, sur une piste où Red Bull n'avait jamais connu le podium. Cette victoire nous apporte une once de satisfaction en plus. Sebastian a disputé une course incroyable. Son dépassement sur Alonso était un chef-d'œuvre», s'est enthousiasmé l'Autrichien.

Doublé par Fernando Alonso (Ferrari) au départ, Vettel l'a dépassé dans une courbe rapide, avec deux roues dans l'herbe, l'Espagnol refusant de se laisser doubler. «Il était bon de montrer à Alonso dans quel sens souffle le vent», a observé Marko, qui aimerait voir Vettel, «l'homme à battre», sacré en Corée du Sud.

«Singapour ou le Japon serait bien. Mais je préfèrerais la Corée du Sud (NDLR: le 14 octobre). Après le week-end désastreux que nous y avons vécu l'an passé, ce serait une sorte de compensation», a-t-il remarqué dans un entretien à Formula1.com, le site officiel de la discipline. En 2010, pour la première édition de ce GP, l'autre pilote Red Bull, l'Australien Mark Webber, alors en tête du championnat, avait commis une erreur de pilotage causant son abandon, tandis que Vettel avait dû jeter l'éponge, moteur cassé, alors qu'il était en tête de la course.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion