Formule 1: Vettel, ce pilote de F1 qui dénonce les «crimes climatiques»
Publié

Formule 1Vettel, ce pilote de F1 qui dénonce les «crimes climatiques»

Sebastian Vettel a critiqué les projets canadiens liés à l’extraction de pétrole en Alberta, évoquant un crime climatique. Plusieurs personnes l’accusent d’hypocrisie.

Le pilote allemand d’Aston Martin est connu pour ses prises de position.

Le pilote allemand d’Aston Martin est connu pour ses prises de position.

AFP

Peut-on se déplacer aux quatre coins du monde, piloter une monoplace à des vitesses démesurées et militer pour le climat? Pour Sebastian Vettel, la réponse est évidemment oui. Il s’est présenté à Montréal avec un casque et un T-shirt évoquant «le crime climatique du Canada».

Le pays mène des opérations pétrolières depuis quelques années. «Ce qu’il se passe en Alberta est un crime parce que vous coupez beaucoup d’arbres et vous détruisez l’endroit simplement pour extraire du pétrole», a-t-il affirmé en conférence de presse. Pour lui, il s’agit purement et simplement d’une horreur pour la nature.

Ses propos n’ont pas du tout plu au gouvernement canadien. Sonya Savage, ministre de l’Énergie de l’Alberta, a directement réagi. «Un pilote de course sponsorisé par Aston Martin, financé par Saudi Aramco, qui se plaint des sables bitumineux», a-t-elle relevé sur Twitter. Elle encourage l’Allemand à se préoccuper de sa propre empreinte carbone. Lui qui dispute le Grand Prix du Canada dimanche.

Ce n’est pas la première fois que Sebastian Vettel fait savoir son opinion. Le pilote est toujours prompt à militer pour les causes qui lui tiennent à cœur. Il s’était présenté au Grand Prix de Hongrie avec un T-shirt au motif arc-en-ciel, en parlant du droit de chacun de pouvoir s’aimer.

L’Allemand de 34 ans avait été réprimandé pour l’avoir porté pendant la cérémonie, puisque cela dérogeait aux règles. «Je voulais faire passer un message, et j’étais fier de le faire.»

(RGA)

Ton opinion

3 commentaires