Vie et moeurs d'un jeune diplômé en animation 3D
Publié

Vie et mœurs d'un jeune diplômé en animation 3D

BASTOGNE - Entre deux boulots, Jérémy Nicolas incube ses
personnages en 3D.

Mobylette, Nutella, rollmops, ce sont les mots clés lancés par Jérémy et un de ses potes. De manière ou d'une autre, ils devront être intégrés dans les cinq courts métrages que les deux amis veulent mettre en branle à la rentrée.

Mais avant, le jeune diplômé en arts graphiques planche sur un projet en solo. Jérémy sort de sept mois à animer cheveux et vêtements sur le long métrage «Bob et Bobette» dont il parle avec les yeux qui brillent. Là, il a de nouveau le temps de s'occuper de UnfatK un des personnages qu'il a fait mûrir entre deux tafs alimentaires dans la pub de la Belgique au Luxembourg.

UnfatK, petit homme maigrichon, a grandi dans les cahiers que Jérémy transbahute avec lui, au milieu de lapins que l'on ne souhaiterait pas rencontrer au détour d'un champ, d'éboueurs le jour, vandale la nuit, entre deux caricatures de copains. A partagé ses pages avec de la recherche de typo et de la projection d'encre.

Avant d'atteindre sa forme définitive que Jérémy a modélisée. Et qu'il décline. Mais surtout, il s'attèle à terminer le court métrage d'UnfatK pour octobre qui servira à nourrir son book pour trouver de nouveaux jobs dans une «niche pro très restreinte».
Jérémy lorgne déjà sur les tournages qui débutent en août.

Séverine Goffin

Ton opinion