Au Luxembourg – Vivre avec 50 chats à la maison est tout à fait légal

Publié

Au LuxembourgVivre avec 50 chats à la maison est tout à fait légal

LUXEMBOURG - La loi ne prévoit pas un nombre maximum d’animaux qui sont permis à la détention. Mais il est nécessaire de respecter leur bien-être.

«Dès que le nombre d’animaux détenus ne permet plus de garantir le bien-être animal, on est en infraction».

«Dès que le nombre d’animaux détenus ne permet plus de garantir le bien-être animal, on est en infraction».

La loi ne prévoit pas un nombre maximum d'animaux que l'on peut accueillir chez soi. C'est ce qu'indique Eric Gillé, médecin vétérinaire-inspecteur, alors que plus de 180 animaux ont récemment été découverts au domicile d'une résidente.

Mais la législation prévoit des «conditions de détention» à respecter. «Dès que le nombre d’animaux détenus ne permet plus de garantir le bien-être animal, on est en infraction», indique Éric Gillé, qui s'occupe du volet animaux exotiques à l’Administration des services vétérinaires.

Crabes vivants dans une valise

Dans ce cas, le directeur de cette administration peut ordonner au propriétaire des animaux de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour faire cesser les atteintes à la dignité ou même lui retirer la garde. Des sanctions pénales sont également prévues. Toute personne qui ne fournit pas à l’animal un logement adapté à ses besoins risque ainsi une amende de 25 à 1 000 euros.

Alors que les chats et les chiens sont les animaux domestiques les plus prisés au Grand-Duché, certains résidents optent pour des animaux exotiques. «Une demande de détention est à transmettre au préalable à l’Administration des services vétérinaires», souligne Eric Gillé. Seuls sont acceptés les «animaux non sauvages exclus de la liste positive». Autrement dit ceux qui sont faciles à détenir et héberger et qui ne représentent pas de danger pour l'homme, compte tenu de leur agressivité ou degré de venimosité. Il peut s'agir de perroquets, de serpents ou d'araignées.

En revanche, la détention d'animaux sauvages à titre privé est interdite. Interrogé sur les bêtes les plus farfelues qui ont pu être trouvées au Luxembourg, Eric Gillé cite des serpents hautement venimeux non autorisés qui ont été saisis chez un particulier ou encore des crabes vivants découverts dans une valise à l’aéroport.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Ton opinion