Blue monday: Voici comment éviter la déprime, demain

Publié

Blue mondayVoici comment éviter la déprime, demain

Le 16 janvier est la journée la plus déprimante de l’année. L’Université de Berkeley livre une solution pour y faire face.

par
Lauren Cavin-Hostettler
Des chercheurs en psychologie ont trouvé une façon de combattre le Blue Monday, le troisième lundi de janvier étant la journée la plus déprimante de l’année.

Des chercheurs en psychologie ont trouvé une façon de combattre le Blue Monday, le troisième lundi de janvier étant la journée la plus déprimante de l’année.

Unsplash Anthony Tran

Le Blue Monday désigne le troisième lundi de janvier comme étant la journée la plus morose de l’année. En effet, après l’effervescence des fêtes, la rentrée, l’abandon des bonnes résolutions et la météo maussade peuvent créer un coup de déprime. Et en 2023, cette journée tombe demain.

Selon des chercheurs en psychologie de l’Université de Berkeley, en Californie, il est possible de s’entraîner à être heureux. Ils ont mis au point une méthode permettant d’apprendre à savourer les expériences positives afin de les vivre de manière plus intense. L’idée derrière ce modèle est qu’en apprenant à s’engager dans une expérience positive, on développe un plus grand sentiment de résilience et d’estime de soi. En résumé, les bons moments s’accumulent et augmentent le niveau de bonheur.

Le début d'année vous déprime-t-il?

En quatre étapes distinctes, la méthode HEAL (du verbe anglais qui signifie «guérir») peut facilement se mettre en place. Chaque lettre fait référence à une action: H, comme «have», pour «avoir», E pour «enrichir», A pour «absorber» et L pour «créer du lien».

1. Vivre une expérience plaisante

Pour commencer, il est recommandé de vivre une expérience agréable, physique (une promenade, par exemple) ou mentale (penser à une personne chère ou à un souvenir heureux).

2. Enrichir l’expérience de sentiments positifs

Après cette première étape, la deuxième consiste à enrichir cette expérience en la faisant durer le plus longtemps possible et en la maintenant active dans sa conscience. «Concentrez-vous sur les aspects de l’expérience, notamment vos perceptions et vos sensations. Augmentez la nouveauté de l’expérience afin qu’elle s’ancre davantage dans votre esprit et renforcez-la en approfondissant vos sentiments positifs à son sujet», détaillent les chercheurs.

3. Intégrer le positif de l’expérience

Intégrer l’expérience est la troisième étape mise en place par les chercheurs de Berkeley. Il s’agit de faire un effort délibéré pour l’intérioriser afin qu’elle fasse partie intégrante de vos souvenirs et pour maximiser la valeur gratifiante de l’expérience. Par exemple, après une soirée entre amis, passez du temps à réfléchir à ce que vous avez ressenti, aux discussions que vous avez appréciées et ce que vous avez retiré de cette expérience.

4. Lier les éléments positifs et négatifs

La dernière étape est de faire le lien entre les éléments positifs et négatifs. En effet, il est difficile de donner un sens positif à certaines expériences, comme un deuil ou une dispute. «Concentrez-vous sur quelque chose de positif même si vous êtes conscients du négatif en arrière-plan», suggèrent les chercheurs. Ils conseillent de maximiser l’expérience positive (par exemple, regarder un film) tout en acceptant la tension, la tristesse ou la colère ressentie. «Le positif devrait finalement noyer le négatif dans cette étape.»

Ton opinion

9 commentaires