Sécurité routière – Voici les emplacements des futurs radars fixes

Publié

Sécurité routièreVoici les emplacements des futurs radars fixes

LUXEMBOURG - Près de quatre ans après l'annonce de leur arrivée, la carte des lieux où seront installés les 20 appareils automatiques de contrôle de vitesse a été dévoilée vendredi.

D'ici à l'été 2015, 20 radars fixes viendront fleurir sur les bas-côtés des routes luxembourgeoises. Leur emplacement précis a été présenté officiellement par François Bausch, ministre du Développement durable (Déi Gréng) en Conseil de gouvernement vendredi. Comme annoncé quelques semaines après son arrivée au ministère de la Place de l'Europe, le nombre d'appareils automatiques a été revu à la hausse par rapport au projet initial défendu par Claude Wiseler (CSV). Mais dans la fourchette basse des estimations avancées, puisque le ministre avait indiqué vouloir installer «entre 20 et 35 radars».

Dans le détail, les radars fixes seront installés majoritairement le long des routes nationales, mais également dans certains tunnels. Des emplacements officiellement choisis en fonction de la dangerosité des routes. Une comparaison entre les lieux où se sont déroulés les accidents mortels au cours des trois dernières années, basée sur les données géolocalisées de la police grand-ducale et la carte livrée vendredi par le ministère du Développement durable semble aller dans ce sens.


Cliquez sur l'image pour découvrir la carte comparée

Si la carte est comparée aux lieux où se sont déroulés les accidents, qu'ils soient graves ou mortels, la situation répond à une certaine réalité observée sur le terrain. Même si les plus observateurs remarqueront qu'aucun radar ne sera installé dans les rues de la capitale, principal endroit où se déroulent les accidents. Le seul appareil proche de Luxembourg-Ville sera installé sur l'A4, peu après la Croix de Cessange.


Cliquez sur l'image pour découvrir la carte comparée

Le tronçon reliant Luxembourg à Ettelbruck sera ainsi le plus surveillé automatiquement du Grand-Duché, puisque ce dernier comportera ainsi pas moins de quatre radars fixes. Soit 20% des appareils qui seront installés. Le reste des radars fixes sera installé de manière relativement équilibré sur le reste du territoire. À noter que même si les emplacements sont dorénavant connus, leur mise en place s'accompagne également de l'arrivée de nouveaux radars mobiles. Au total, six vont ainsi sillonner les routes du pays. «Ce qui intéresse le gouvernement n'est pas le montant que rapporteront ces radars, mais plutôt de faire des économies et d'éviter des drames», assure François Bausch.

(Jean-Michel Hennebert/L'essentiel)

Ton opinion