Nouvelle loi – Voilà à quoi ressemblera votre bourse d'études

Publié

Nouvelle loiVoilà à quoi ressemblera votre bourse d'études

LUXEMBOURG - La Chambre des députés a voté avec 32 voix pour et 28 voix contre, ce jeudi la loi sur les réformes de bourses, qui continue à faire débat parmi les étudiants.

La réforme des bourses profitera à 25 000 étudiants.

La réforme des bourses profitera à 25 000 étudiants.

DPA

Les députés ont avalisé, ce jeudi avec 32 voix pour et 28 voix contre, la loi sur la réforme des bourses. Le montant maximal des bourses d'études non remboursable atteindra 10 850 euros par an. Un montant auquel pourra s'ajouter un prêt étudiant de 7 350 euros.

L'aide financière se composera comme suit:

Bourse de base: 2 000 euros par an, accessible à tous les étudiants universitaires du premier ou du deuxième cycle.

Bourse de mobilité 2 000 euros, en cas d'études à l'étranger, afin de soutenir des personnes obligées à louer un appartement

Bourse sociale: entre 0 et 3 000 euros, selon le revenu des parents, pour les familles dont le revenu imposable est inférieur à 4,5 fois le salaire social minimum non qualifié (soit 8 644,463 euros par mois). À titre d'exemple, un revenu de ménage inférieur au salaire social minimum (1 921,03 euros par mois) donne droit à une bourse de 3 000 euros. En revanche, les familles dont le revenu se situe entre 3,5 fois et 4,5 fois le salaire social minimum auront droit à 500 euros par an./li>

Bourse familiale: 500 euros par enfant, pour frères et sœurs faisant des études en même temps.

Remboursement des frais d'inscription: la moitié du coût des coûts d'inscription à l'université à concurrence de 3 700 euros.

Aide supplémentaire exceptionnelle: 1 000 euros, pour personnes en grande précarité sociale.

Prêt étudiant: 6 500 euros + jusqu'à 1 850 euros, en cas de frais universitaires élevés. Le taux d'intérêt applicable au prêt bancaire ne sera plus un taux fixe de 2%. Il pourra être majoré de 0,5% et diminué de 2% au maximum, en fonction de l’EURIBOR, l'un des deux principaux taux de référence du marché monétaire de la zone euro.

Les bourses vont continuer à être déboursées en deux tranches semestrielles. L’aide financière pourra être refusée au vu de l’insuffisance des résultats obtenus mesurés à la progression, l’assiduité aux cours et à la présence aux examens.

La réforme des bourses profitera à 25 000 étudiants. L'État luxembourgeois devra débourser 125 millions d’euros par an contre 177 millions avant.

(Laurence Bervard/ L'essentiel)

Ton opinion