Marché automobile: Volkswagen se veut confiant malgré un début d'année mitigé

Publié

Marché automobileVolkswagen se veut confiant malgré un début d'année mitigé

Le géant allemand de l'automobile bénéficie d'un carnet de commandes rempli, même si ses ventes ont reculé depuis le début de l'année. La période reste incertaine.

Le groupe continue de souffrir de la pénurie de semi-conducteurs.

Le groupe continue de souffrir de la pénurie de semi-conducteurs.

AFP

Le premier groupe automobile européen Volkswagen a publié jeudi des résultats mitigés, avec un bénéfice net au deuxième trimestre plombé par un effet comptable, mais une progression sur les six premiers mois de l'année. Le géant allemand a en parallèle confirmé ses prévisions annuelles, fort d'un carnet de commandes rempli et d'une amélioration attendue «de la situation d'approvisionnement».

Le constructeur espère redresser la barre alors que ses ventes ont fortement reculé depuis le début de l'année. «Une nette amélioration des ventes mensuelles vers la fin du deuxième trimestre promet une évolution positive au deuxième semestre», détaille Volkswagen. Entre avril et juin, l'entreprise a engrangé 3,9 milliards d'euros de résultat net (-22%) pour 69,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Un effet comptable de 2,4 milliards d'euros lié à des opérations financières sur les matières premières pèse sur le bénéfice. Sur le premier semestre, le bénéfice ressort en hausse de 26% sur un an, alors que le nombre de voitures vendues recule de 22% tant au deuxième trimestre qu'au premier semestre. En cause, la pénurie de semi-conducteurs.

Les résultats sont publiés quelques jours après l'annonce du départ du patron, Herbert Diess. À la surprise générale, le groupe a annoncé vendredi qu'il se séparerait, fin août, de l'Autrichien de 63 ans, après un vote de défiance unanime du Conseil de surveillance. Sur la sellette depuis plusieurs mois en raison de conflits avec les représentants des salariés, il a perdu la confiance des actionnaires principaux. Il sera remplacé le 1er septembre par Oliver Blume, qui prend la tête du groupe en plus de garder la direction de la marque Porsche pour préparer son introduction en Bourse visée au quatrième trimestre.

(AFP)
0 commentaires