Nouvelle découverte – Votre chien peut distinguer deux langues

Publié

Nouvelle découverteVotre chien peut distinguer deux langues

Une étude hongroise menée sur 18 chiens vient de démontrer, pour la première fois, qu'un cerveau non humain peut différencier deux langues.

Une étape a été franchie dans le domaine de la recherche sur l'évolution de la perception de la parole chez les animaux. Basée sur l'imagerie cérébrale, une étude vient de démontrer pour la première fois qu'un cerveau non humain peut différencier deux langues. Des scientifiques du département d'éthologie de l'université Eötvös Loránd (Hongrie) ont mené leur recherche, publiée dans NeuroImage, sur 18 chiens.

Dans un premier temps, ils ont dû apprendre aux animaux de rester immobiles dans un scanner, rapporte le site eurekalert.org. Puis, ils leur ont fait écouter des extraits vocaux du «Petit Prince» en espagnol et en hongrois. Il faut savoir que les canidés n’avaient entendu qu'une seule de ces deux langues de la bouche de leur maître. Une manière de comparer une langue familière à une totalement étrangère. De plus, ils leur ont fait écouter «des versions brouillées» de ces extraits. «Le son n'est absolument pas naturel, afin de vérifier s'ils détectent la différence entre la parole et la non-parole», précise l’auteure principale de l’étude Laura V. Cuaya.

Plus il est âgé, plus il capte les régularités de la langue

Il en ressort que les chiens présentent des schémas d'activité distincts dans leur cortex auditif primaire, selon qu’ils écoutent des extraits vocaux ou non vocaux. Cette distinction «existait indépendamment du fait que les stimuli provenaient d'une langue familière ou non». «Alors que le cerveau humain est spécialement adapté à la parole, le cerveau des chiens pourrait simplement détecter le caractère naturel du son», explique Raúl Hernández-Pérez, coauteur de l'étude.

Le caractère inédit de la recherche réside dans le fait que ces schémas d'activité spécifiques à la langue ont été observés dans une autre région du cerveau: le cortex auditif secondaire. Concrètement, chaque langue présente une variété de régularités auditives. Les chiens sont donc capables de capter celle de la langue de leur maître. L’étude suggère également que ces animaux ont une réelle capacité à apprendre les régularités. «Plus le chien est âgé, mieux son cerveau distingue la langue familière de la langue inconnue», précise Raúl Hernández-Pérez.

Les scientifiques rappellent que «les dizaines de milliers d'années de cohabitation des chiens avec les humains aient fait d'eux peut-être de meilleurs auditeurs du langage». Reste à savoir si cette capacité est la spécialité des chiens ou si elle peut être attribuée à d’autres espèces. Des futures études devront le vérifier.

(L'essentiel/kaa)

Ton opinion