En France – Vuitton dévoile la dernière collection de Virgil Abloh
Publié

En FranceVuitton dévoile la dernière collection de Virgil Abloh

Louis Vuitton rend hommage jeudi, à Virgil Abloh, directeur artistique de la mode masculine, décédé en novembre, à l'âge de 41 ans, en présentant sa dernière collection à Paris.

Louis Vuitton s'est associé à Sotheby’s pour la vente aux enchères caritative des 200 paires de baskets Louis Vuitton et Nike "Air Force 1" dessinées par Virgil Abloh.

Louis Vuitton s'est associé à Sotheby’s pour la vente aux enchères caritative des 200 paires de baskets Louis Vuitton et Nike "Air Force 1" dessinées par Virgil Abloh.

Un show vibrant s'est déroulé le 30 novembre, à Miami, deux jours après la mort du créateur star américain emporté par un cancer, avec un parterre de célébrités dont Rihanna, Kanye West, Kim Kardashian, Bella Hadid, Pharrell Williams et la famille Arnault, propriétaire du groupe LVMH.

Vuitton poursuit la célébration à Paris, siège de la maison, avec deux défilés, pour accueillir plus d'invités tout en respectant la règle d'un siège sur deux occupé pour cause de Covid, qui marquent le temps fort de la semaine parisienne du prêt-à-porter homme. La collection qui défilera jeudi était «prête à 95%» avant la mort de Virgil Abloh, a précisé Michael Burke, le PDG de Louis Vuitton, dans une interview au WWD, média américain spécialisé dans la mode.

«Honorer l'héritage »

C'est probablement la raison pour laquelle la maison n'a rien communiqué à ce jour sur la succession, ouvrant la voie à toute sorte de supputations. «C'est un choix qui demandera de l'audace tout comme le choix de Virgil a été audacieux», analyse Serge Carreira, maître de conférences à Sciences Po. «Il y a une dynamique de Virgil Abloh qui est encore là, il n'y a pas d'urgence de trouver un successeur».

Seul créateur noir à un poste de ce niveau dans une maison de luxe avec Olivier Rousteing chez Balmain, ce touche-à-tout, architecte et DJ «a incarné une nouvelle façon d'appréhender la mode qui inclut aussi la culture, la société, les grands mouvements et mixe tout» tel un DJ, souligne Serge Carreira.

Auteur de multiples collaborations allant de Nike à Evian et Ikea en passant par des expositions avec l'artiste plasticien japonais Takashi Murakami, «il prenait les références moins élitistes et avec un champ d'expression qui parlait vraiment à des catégories très larges», ajoute-t-il.

«Virgil a montré comment être multidisciplinaire et ne pas avoir peur de créer ce que l'on veut. C'était vraiment puissant. Il a eu un impact sur la vie de tant de gens», confie Bianca Saunders, styliste londonienne aux racines afro-caribéennes qui a débuté mercredi avec un défilé à la Fashion Week de Paris. Elle attend avec beaucoup d'émotion d'assister au défilé Vuitton pour «honorer l'héritage» de Virgil Abloh qu'elle connaissait, «une personne si gentille».

Le choix du successeur, devra-t-il respecter l'héritage de Abloh qui dénonçait le racisme et avait milité pour une société inclusive dès son premier défilé pour Vuitton à Paris en 2018, intitulé "We are the World", où un casting d’une diversité emblématique défilait sur un arc-en-ciel traversant les Jardins du Palais Royal.

Vente caritative de baskets

Parmi les potentiels candidats noirs ont été cités ses anciens collaborateurs Samuel Ross et Heron Preston, le directeur artistique de Reebok, Kerby Jean-Raymond, la styliste britannique Grace Wales Bonner et même le rappeur et designer Kanye West, ami d'Abloh.

Les noms des créateurs «au chômage» Kris van Assche après son départ de Berluti et Daniel Lee qui a quitté Bottega Veneta, mais aussi Riccardo Tisci (Burberry, ex-Givenchy) sont également mentionnés. «Virgil Abloh était une figure de diversité, de promotion de talents des créateurs de couleur. C'est un sujet symbolique, mais la question concerne l'industrie de la mode globalement, plus que Vuitton en particulier», estime Serge Carreira.

Autre évènement fort en hommage au créateur, Louis Vuitton s'est associé à Sotheby’s pour la vente aux enchères caritative des 200 paires de baskets Louis Vuitton et Nike "Air Force 1" dessinées par Virgil Abloh, à 2 000 dollars minimum. Les bénéfices seront reversés à sa fondation «Post-Modern», une bourse d’étude soutenant la formation d’étudiants prometteurs d’origine afro-américaine et africaine.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion