Match de boxe – Wilder et Fury n'ont pas réussi à se départager

Publié

Match de boxeWilder et Fury n'ont pas réussi à se départager

Le très attendu duel de boxe entre Deontay Wilder et Tyson Fury, samedi à Los Angeles, a débouché sur un match nul, permettant au premier de conserver son titre.

LOS ANGELES, CA - DECEMBER 01: Deontay Wilder punches Tyson Fury in the ninth round fighting to a draw during the WBC Heavyweight Champioinship at Staples Center on December 1, 2018 in Los Angeles, California.   Harry How/Getty Images/AFP

LOS ANGELES, CA - DECEMBER 01: Deontay Wilder punches Tyson Fury in the ninth round fighting to a draw during the WBC Heavyweight Champioinship at Staples Center on December 1, 2018 in Los Angeles, California. Harry How/Getty Images/AFP

AFP/Harry how

L'Américain Deontay Wilder a conservé difficilement son titre de champion WBC des poids lourds de boxe en arrachant le nul face au Britannique Tyson Fury, samedi à Los Angeles. Wilder, 33 ans, a sauvé son titre et a obtenu le nul en envoyant au tapis son adversaire lors de la 12e et dernière reprise. Il croyait avoir fait la décision avec un violent enchaînement gauche-droite au visage de Fury, mais à la stupéfaction des 18 000 spectateurs du Staples Center et de Wilder lui-même, le Britannique, compté jusqu'à neuf, s'est relevé et a fini la combat sans être mis en difficulté.

Fury, de retour en 2018 sur les rings après avoir sombré dans la dépression et avoir été miné par des addictions, dominait jusque là les pointages. Le Britannique, âgé de 30 ans, a usé Wilder en avançant constamment et en le décourageant avec sa défense et ses provocations, tandis que l'Américain, champion WBC de la catégorie-reine depuis juin 2015, a semblé fatigué dès la 8e reprise.

Un juge-arbitre a donné la victoire à Wilder (115-111), un deuxième a vu Fury s'imposer (115-110) et le troisième n'a pas pu les départager (113-113) Ils étaient tous deux invaincus avant ce combat très attendu avec 40 victoires pour Wilder, 27 pour Fury. Sans surprise, Wilder et Fury ont chacun estimé qu'ils méritaient la victoire et se sont donné rendez-vous pour une revanche en 2019.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion