Monarchie britannique – William et Kate entament une visite en Irlande

Publié

Monarchie britanniqueWilliam et Kate entament une visite en Irlande

Le couple princier est arrivé mardi en Irlande, pour débuter une visite de trois jours. Le thème de la réconciliation avec le Royaume-Uni sera abordé.

William et Kate ont atterri en Irlande mardi.

William et Kate ont atterri en Irlande mardi.

AFP/Derek Farrell

Le prince William et son épouse Kate ont entamé mardi une visite en République d'Irlande, sur le thème de la réconciliation. Le couple, qui a emprunté un vol commercial, a atterri en début d'après-midi à l'aéroport de Dublin. La duchesse de Cambridge est apparue vêtue d'une tenue vert émeraude, couleur de l'Irlande, le duc en costume et pardessus.

Pour commencer cette visite de trois jours, ils doivent rencontrer le président Micheal D. Higgins et le Premier ministre sortant Leo Varadkar qui, après sa défaite aux élections du 8 février, assure l'intérim en attendant la formation d'un nouveau gouvernement. Le duc et la duchesse de Cambridge déposeront ensuite une gerbe au Jardin du souvenir, qui rend hommage aux morts de la lutte pour l'indépendance. La totalité de l'île était sous domination britannique jusqu'à la sanglante guerre d'indépendance qui a pris fin en 1921 avec la partition de l'île.

Demande de référendum

Les visites de membres de la famille royale étaient autrefois impossibles en raison de la menace de groupes comme l'IRA (Armée républicaine irlandaise). L'arrière grand-oncle du prince William, Louis Mountbatten, denier vice-roi des Indes, a été tué en 1979 par une bombe placée sous son bateau par l'IRA. Promettant de militer pour l'unification par des moyens pacifiques, l'IRA a fait taire les armes depuis 1997, après trois décennies de Troubles qui ont fait 3 500 morts.

La visite de William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, et de son épouse Kate, intervient à un moment inédit de la vie politique irlandaise. Dans un pays jusqu'alors dominé par deux grands partis centristes, le parti républicain Sinn Fein a réalisé une percée historique lors des législatives, devenant le deuxième parti du pays. Il promet un référendum sur l'unification de l'île dans les cinq ans. Mais faute de majorité et d'accord de coalition, le pays se trouve sans nouveau gouvernement.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion