G20 à Bali: Xi Jinping a passé un savon à Justin Trudeau

Publié

G20 à BaliXi Jinping a passé un savon à Justin Trudeau

Le président chinois reproche à son homologue canadien d’avoir fait fuiter des informations diplomatiques privées dans la presse et il le lui a fait savoir. Une caméra se trouvait dans les parages.

Des images prises mercredi par des journalistes à Bali, en Indonésie, montrent M. Xi critiquer M. Trudeau, de façon cordiale mais ferme, après la fuite supposée dans la presse des détails d'un entretien la veille entre les deux hommes. Le Premier ministre canadien disait avoir évoqué lors de cette rencontre «la question de l'ingérence» chinoise après qu'Ottawa a accusé Pékin de s'ingérer dans ses systèmes démocratique et judiciaire.

«Aller raconter aux journaux ce qu'on a dit lors de notre conversation, ce n'est pas approprié», déclare Xi Jinping à Justin Trudeau, selon cette vidéo d'environ une minute, publiée sur le réseau social Twitter. D'un ton calme et avec le sourire, le président s'exprime en chinois et poursuit: «Et en plus, ce n'est pas la façon dont la discussion s'est déroulée». Ses propos sont traduits en anglais par un interprète.

«Nous croyons au dialogue libre, ouvert et franc»

«S'il y a de la sincérité (de votre part), alors nous devrions avoir une discussion basée sur le respect mutuel. Si tel n'est pas le cas, difficile d'en attendre trop», poursuit M. Xi à l'adresse de M. Trudeau. Le président chinois tente alors apparemment de prendre congé du Premier ministre canadien, mais ce dernier répond, avant même d'écouter la traduction des propos de Xi Jinping.

«Au Canada, nous croyons au dialogue libre, ouvert et franc, et c'est ce que nous allons continuer à faire», déclare Justin Trudeau en anglais. «Nous continuerons à chercher à travailler ensemble de manière constructive, mais il y aura des choses sur lesquelles nous ne serons pas d'accord», souligne-t-il. Les mains levées et à plat devant lui, Xi Jinping met alors fin à la conversation, en lui déclarant calmement à deux reprises: «À vous de créer les conditions (nécessaires à l'amélioration des relations)». Souriant, il serre la main du Premier ministre canadien, puis les deux hommes se séparent.

La Chine dément

Jeudi, la Chine a estimé que son président n'a adressé aucune «réprimande» au Premier ministre canadien Justin Trudeau lors d'une conversation à Bali, en marge du sommet du G20 et filmée par la presse.

«La vidéo (...) contenait une brève conversation entre les dirigeants des deux pays (...) C'est quelque chose de normal. Je ne pense pas que cela devrait être interprété comme une critique ou une réprimande de qui que ce soit de la part du président Xi», a déclaré lors d'un point presse régulier Mao Ning, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires