Yuri fait danser l'Atelier avec les yeux fermés
Publié

Yuri fait danser l'Atelier avec les yeux fermés

Ambiance «latino y caliente», mardi soir, dans un Atelier bien garni. Yuri Buenaventura a assuré l'ouverture du Printemps musical.

Après un hommage à un «ami mort ce matin, un grand résistant à Franco», le Colombien a allumé la salle avec sa musique, «mélange d'Afrique et d'Amérique latine, de répression et d'esclavage».

Buenaventura chante les yeux fermés, comme s'il allait chercher le rythme au fond de lui. Autour de lui, un contrebassiste, un percussionniste, un saxo, un trompettiste...

Presque un orchestre de jazz. D'ailleurs, après les incontournables salsa, rumba et autre boléro sur lesquels se déhanchent la foule, le concert s'achève dans une orgie de latin-jazz.

Jérôme Wiss

Ton opinion