Football / Etats-Unis – Zlatan gagne 11 fois le salaire de Maxime Chanot

Publié

Football / États-UnisZlatan gagne 11 fois le salaire de Maxime Chanot

LUXEMBOURG/NEW YORK - Le défenseur luxembourgeois, Maxime Chanot, gagne de mieux en mieux sa vie aux États-Unis, mais il reste très loin des superstars de la MLS.

Le défenseur de l'équipe nationale, Maxime Chanot, a vu son salaire passer de 350 000 à 650 000 dollars depuis qu'il joue aux États-Unis.

Le défenseur de l'équipe nationale, Maxime Chanot, a vu son salaire passer de 350 000 à 650 000 dollars depuis qu'il joue aux États-Unis.

AFP/Elsa

La Major League Soccer (MLS) a révélé, début juin, l'intégralité des salaires des joueurs de football évoluant au États-Unis. En tête du classement, on retrouve sans surprise Zlatan Ibrahimovic avec un salaire annuel de 7 200 000 dollars (6 387 211 euros). L'attaquant suédois, passé récemment par le PSG, touche donc, de la part de son club Los Angeles Galaxy, 532 267 euros par mois. De quoi voir largement venir lors des prochaines années alors qu'il aura tout de même 38 ans, le 3 octobre prochain.

De l'autre côté des États-Unis, le Luxembourgeois Maxime Chanot, 29 ans depuis le 21 janvier, gagne 11 fois moins que Zlatan Ibrahimovic avec un salaire de 650 000 dollars par an (576 657 euros), soit la coquette somme mensuelle de 48 055 euros. Le natif de Nancy, naturalisé luxembourgeois, évolue au New York City FC depuis 2016, où il a tout de même vu son salaire multiplier par 1,86 étant donné qu'il ne gagnait que 350 000 dollars par an lors de son arrivée en provenance de Courtrai en D1 belge.

Wayne Rooney, seulement 8e salaire

Après de très longues années de galère au début de sa carrière, «quand il n'avait même pas de quoi s'acheter un frigo et qu'il avait débarqué, à Bruxelles, dans une maison insalubre où il y avait de la pisse sur les murs», Maxime Chanot coule désormais des jours heureux aux États-Unis et avec l'équipe nationale grand-ducale, où il compte 27 sélections pour 3 buts depuis 2013.

Dans le classement des salaires de la MLS pour la saison 2019, l'international américain du Toronto FC, Michael Bradley, occupe la 2e place avec un salaire annuel de 6 millions de dollars et l'Allemand Bastian Schweinsteiger du Chicago Fire complète le podium avec 5,6 millions de dollars par an. L'attaquant de 33 ans, Wayne Rooney, prend quant à lui la 8e position de ce classement en touchant 3,5 millions de dollars du côté de Washington, sous le maillot du DC United.

(fl/L'essentiel)

Ton opinion