«Zohra a été une heureuse surprise»

Publié

«Zohra a été une heureuse surprise»

Rachida Dati a accepté de dévoiler un peu de sa vie personnelle dans l’émission «Vie privée, vie publique» lundi soir sur France 3. Sa fille a été l'un des sujets abordés…

Malgré les attentes des téléspectateurs, la ministre françaisz de la Justice n'a pas révélé le nom du père de la petite Zohra. Et ce, en dépit des assauts répétés de Mireille Dumas, l'animatrice de l'émission.

Rachida Dati a ainsi dévoilé qu’il était «important» pour elle d’avoir un enfant et qu’elle ne «s’attendait pas» puisque «la vie parfois vous indique que c’est pas possible, c’est difficile». La Garde des Sceaux parle donc de la naissance de Zohra comme d’une «arrivée providentielle» et d’une «heureuse surprise».

Père de Zohra connu des parents de la ministre

La ministre est également revenue sur les propos critiques dont elle avait été la cible en reprenant le travail quelques jours à peine après avoir accouché. «Ce n’était pas pour fanfaronner, pas du tout (…) Je ne suis pas dans la performance, je n’ai rien à prouver. Si j’avais été fatiguée ou si je n’avais pas pu être debout je ne serais pas venue».

Toujours dans l’idée de savoir qui est le père de Zohra, Mireille Dumas a interrogé le père de Rachida Dati: «Est-ce que vous auriez envie de rencontrer le papa de la petite Zohra?» Ce à quoi Mbarek Dati a répondu en souriant: «Mais moi je le connais», ne comprenant cependant pas pourquoi sa fille ne veut pas dévoiler son identité.

«J’ai besoin de cette vie personnelle»

Rachida Dati explique que le père de sa fille n’est «pas surpris» de sa discrétion sur le sujet puisqu’il considère qu’elle est libre. «Je n’ai pas souhaité le faire parce que c’est un moyen de respecter le père de ma fille et de respecter ma fille et de me respecter au passage», a déclaré la ministre, précisan que «la vie personnelle est toujours très fragile, donc l'exposer c'est accentuer cette fragilité».

«J’ai besoin de cette vie personnelle qui tous les jours me permet d’aimer la vie, de continuer à l’affronter, d’être motivée, de continuer mes engagements», a conclu Rachida Dati.

lessentiel.lu avec fab

Ton opinion