Tennis: Zverev révèle qu'il souffre de diabète depuis qu'il a 3 ans

Publié

TennisZverev révèle qu'il souffre de diabète depuis qu'il a 3 ans

Le N°2 mondial de tennis, touché depuis tout petit par le diabète, a créé une fondation afin d’offrir un traitement à celles et ceux qui n’y ont pas accès.

par
sm

Instagram/Alexzverev123

Alexander Zverev, toujours convalescent suite à sa blessure à la cheville subie contre Rafael Nadal en demi-finale du dernier Roland-Garros, a annoncé son forfait pour le tournoi de Montréal. L’Allemand, qui ne devrait pas être remis de sa triple rupture ligamentaire d’ici à l’US Open (29 août-11 septembre), a choisi de dévoiler samedi un aspect tout sauf anodin de sa vie personnelle. Le N°2 mondial souffre, depuis qu’il a 3 ans et demi, d’un diabète de type 1.

Le champion olympique en titre ne s’est pas contenté de cette annonce, puisqu’il a communiqué dans le même temps la création d’un organisme destiné à lever des fonds afin de soigner des diabétiques qui n’auraient pas accès aux traitements. «Si un enfant diabétique n’est pas soigné, il meurt, alors qu’on peut mener une vie tout à fait normale et heureuse avec le bon traitement, a rappelé Alexander Zverev. Je veux aider à fournir le matériel nécessaire à ceux qui en ont besoin et permettre à ces enfants de vivre une longue vie.»

«Aucune limite à part celles que vous vous imposez»

C’est ainsi que la Alexander Zverev Foundation a été créée. Avec le souci de prouver aux gens que tout est possible ou presque. «Par ce moyen, je veux faire passer le message aux parents et aux enfants à travers le monde, selon lequel il n’y a aucune limite à part celles que vous vous imposez.»

L’Allemand a expliqué que jusqu’ici, il ne se sentait pas prêt à évoquer sa maladie, de peur que ses adversaires ne se sentent plus forts en le sachant. À 25 ans, il a estimé qu’il était temps de rendre son combat public. Rayon tennis, il devrait effectuer son retour sur les courts à la mi-septembre, à l’occasion de la phase de groupes de la Coupe Davis à Hambourg, sa ville natale.

Ton opinion

0 commentaires